corazon loco

 

blanca li

 

 

FR_

 

Corazón Loco permet à Blanca Li de renouer aussi avec le monde du chant, après ses débuts chorégraphiques
à l’Opéra de Paris. «Je voudrais pour cette création
que le travail sur le corps et la voix ne fasse qu’un. Réunissant danseurs et chanteurs, nous explorerons réciproquement les univers de chacun », dit la belle Blanca Li. S’inspirant du thème universel de l’amour, «source inépuisable de beauté, sensualité et fantaisie», la chorégraphe a rallié sur scène une équipe de huit danseurs, huit chanteurs, l’ensemble vocal Sequenza
9.3 sous la direction de Catherine Simonpietri, et un percussionniste. Quant à la partition originale d’Édith Canat de Chizy, compositrice en vue, Blanca Li la voit comme « un chant choral d’amour, riche de poésie et d’humour». Et nous promet sur le plateau de l’or un peu partout : la scénographie de Pierre Attrait part de l’idée d’anamorphose avec des parois textiles qui cachent autant qu’elles découvrent. «Un décor sensuel donnant la part belle au corps.» En dire plus serait provocation : Blanca Li n’est jamais vraiment là où on l’attend. Une fois de plus, elle entraîne son public au-delà des songes et du mouvement. On ne peut rêver meilleur(e) guide.

 

 

 

 

l'équipe_

 

Mise en scène et chorégraphie : Blanca Li

Musique et texte : Édith Canat de Chizy

Avec l’Ensemble Sequenza 9.3 dirigé par Catherine Simonpietri

Lumière : Jacques Châtelet (assisté de S. Debare)

Décors : Pierre Attrait (assisté d’Elisabeth Dallier)

Vidéo : Charles Carcopino (assisté de J. Nesme)

Costumes : Laurent Mercier (assisté de F. Yapo)

 

 

CHARLES CARCOPINO - videographer -

CHARLES CARCOPINO - videographer -
CHARLES CARCOPINO - videographer -
CHARLES CARCOPINO - videographer -